Invité du matin

Hervé Mariton: «Il faudra assurer le respect de la loi de programmation militaire»

Audio 08:26
Hervé Mariton.
Hervé Mariton. RFI

François Hollande préside ce mercredi matin un conseil de défense au cours duquel il doit rendre ses arbitrages sur la question des moyens nécessaires aux armées, pour assurer à la fois les opérations extérieures, mais désormais aussi des missions de sécurité en France. L’armée doit-elle échapper aux contraintes budgétaires pour remplir correctement ses missions ? Pour répondre à cette question, Hervé Mariton, le député UMP de la Drôme, membre de la commission des Finances à l’Assemblée nationale, est l’invité de Frédéric Rivière. Il évoque aussi les chiffres du chômage et l’actualité politique.

Publicité

 

« L’armée ne doit pas être la variable d’ajustement des choix budgétaires. Donc, est-ce que l’armée doit faire des efforts de gestion ? Est-ce que l’impératif de pression sur la qualité de la gestion publique s’impose aux armées ? La réponse est “oui”. Est-ce que cela doit conduire à une baisse du budget de la Défense ? Au point où nous en sommes aujourd’hui, la réponse est “non”. C’est évidemment une grande contradiction pour les choix, pour l’idéologie en réalité, qu'expriment les socialistes depuis tant d’années, mais nous sommes dans une époque où le budget de la défense doit être préservé… »


NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail