Autour de la question

Jusqu'où va le vide? (Rediffusion)

Audio 49:30
Michel Cassé.
Michel Cassé.

Notre invité du jour, l'astrophysicien Michel Cassé, s'interrogera autour de la question suivante : «Jusqu'où va le vide ?».

Publicité

Du vide et de la création avait, il y a vingt ans, comblé les amateurs de cosmologie. Mais les cosmologues ont chaussé des bottes de sept lieues, et c'est maintenant vers l'éternité que nous mène l'étrange vide des physiciens, sujet d'étude devenu essentiel en ce qu'il détermine l'origine et le destin de l'univers. Le vide de Newton et d'Einstein ne répondait pas aux grandes questions que soulève l'univers observable, en particulier son homogénéité et sa géométrie, que tout porte à considérer comme plane. - Le vide classique s'est ainsi mué en vide quantique, touché par la baguette du hasard et celle des relations d'incertitude, qui permettent à son énergie de s'exprimer, énergie foisonnante : la matière et l'antimatière en surgissent spontanément et le Big Bang se voit suivi d'une phénoménale « inflation » qui a multiplié, en un clin d'oeil, les dimensions de notre univers, jusqu'à le rendre aussi plat et homogène qu'il l'est aujourd'hui. - La « cosmologie quantique », celle des trous noirs, de la grande Unification des forces, des supercordes et du champ de Higgs, se raconte ici comme un roman, celui des noces du vide et de la matière. Au vieil univers statique, la nouvelle cosmologie substitue le « Plurivers ». - « Univers champagne pour tout le monde ! », conclue Michel Cassé, avec sa verve habituelle et son style inimitable, qui préside à d'autres noces non moins essentielles, celles de la science et de la poésie (4ème de couverture de l'ouvrage Du Vide et de l'éternité paru chez Odile Jacob).

Michel Cassé est astrophysicien, directeur de recherche auCommissariat à l’Energie Atomique.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail