Accéder au contenu principal
Invité Afrique soir

B. Sambe prédit «l’extension des réseaux de Boko Haram en Afrique»

Audio 04:48
Des soldats nigériens patrouillent dans le nord du Nigeria, sur les traces de Boko Haram.
Des soldats nigériens patrouillent dans le nord du Nigeria, sur les traces de Boko Haram. AFP PHOTO / PHILIPPE DESMAZES

Boko Haram, du problème nigérian à la menace régionale, c'est le titre du dernier livre, qui paraît ce vendredi, de Bakary Sambe, coordinateur de l'Observatoire des radicalismes en Afrique et professeur à l'université Gaston Berger de Saint-Louis au Sénégal.

Publicité

« La première question que les gens vous posent lorsque vous évoquez ce mouvement c’est que veulent-ils ? Je me suis donc penché sur les textes fondateurs de Boko Haram, sur ses discours, ses enregistrements, notamment en arabe, parce que c’est là où on perçoit véritablement leur message. […] Là sont dessinés les contours de cette idéologie là, le rejet de la société nigériane, le rejet de l’Etat nigérian et tout ce qui s’apparente à cet Etat là. […] Là on voit que Boko Haram s’était déjà inscrit dans une logique selon laquelle hors de cette vérité religieuse, de cette vérité constituée, tout était illicite y compris l’Etat nigérian, lui même dans ses structures, y compris les écoles. D’où l’appellation plus tard de Boko Haram, c’est-à-dire "l’éducation à l’occidentale est illicite". Les membres de Boko Haram ne s’appellent pas eux-mêmes Boko Haram, ils s’appellent l’assemblée des gens de la tradition pour la prédication et le combat. Boko Haram a été le slogan qu’ils répétaient tellement que les populations du Nord ont fini par leur coller comme appellation. »

A découvrir nos webdocumentaires

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.