Accents d'Europe

La Bulgarie verrouille sa frontière avec la Turquie

Audio 19:30
Une partie des 33 kilomètres de frontière barbelée qui sépare la Bulgarie de la Turquie.
Une partie des 33 kilomètres de frontière barbelée qui sépare la Bulgarie de la Turquie. RFI/Damian Vodenitcharov

L’Europe se protège une peu plus de l’arrivée de migrants fuyant guerre et pauvreté. La Bulgarie, après avoir érigé 33 kilomètres de barbelés à sa frontière avec la Turquie, décide aujourd’hui d’aller plus loin. Elle prolonge cette barrière de 160 kilomètres, reconstituant ainsi l’une des anciennes frontières la mieux gardée d’Europe sous le régime communiste. Reportage de Damian Vodenitcharov.

Publicité

www.karakutu.org.tr

Mémoire cachée
Ces lieux-là ne figurent pas forcément dans les guides d’Istanbul. Une fois par mois, une association invite de petits groupes de jeunes à sillonner les rues de la ville pour accomplir des « marches de la mémoire ». Lycéens ou étudiants, ils sont guidés à travers la ville pour explorer des lieux de violence ou de discrimination. Une façon de combler l’histoire officielle, extrêmement lacunaire, qu’ils ont apprise à l’école. Anne Andlauer a suivi l’un de ces groupes.

Chronique jeunes. L'allemand trop sélectif?
Gommer les inégalités sociales et scolaires : c’est l’ambition de la réforme que prépare actuellement le gouvernement français. Chaque année,140 000 élèves quittent l’école sans diplôme. Mais, les mesures annoncées sont contestées et continuent d’alimenter les débats en France. C’est surtout l’annonce par la ministre de supprimer les classes « bilangues » et européennes qui fait grincer des dents, notamment en Allemagne où cette annonce a suscité une véritable levée de bouclier. Eve Minault.

Prêtre cuisinier
Il est à la tête d’un empire en Espagne, le groupe Lezama, qui gère notamment des restaurants dans tout le pays ainsi qu’aux États-Unis, et un hôtel où 300 jeunes en difficulté viennent se former à la cuisine gastronomique. Un succès inattendu pour un prêtre. C’est Martine Pouchard qui nous dresse le portrait de Luis de Lezama.

Bavard comme une tombe
« Les morts sont tous de braves types », chantait Brassens. Désormais, on peut le vérifier, smartphone en main, grâce aux flashcodes qui commencent à fleurir sur les tombes d’Europe. En scannant les petits carrés, on peut tout savoir sur le défunt. Exemple en Finlande, avec Pauline Curtet.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail