L'Épopée des musiques noires

Le swing salvateur !

Audio 26:30
Congo Square.
Congo Square. Getty images

Il y a bientôt 10 ans, en août 2005, l'ouragan Katrina frappait violemment La Nouvelle-Orléans, ville dynamique de Louisiane, considérée comme la capitale internationale du jazz. New Orleans a, en effet, accueilli dès le XVIIIème siècle des migrants de plusieurs régions du monde, notamment des Caraïbes et d'Afrique. Congo Square, le cœur battant de la ville, fut d'ailleurs un lieu de brassage culturel où les colons blancs, en autorisant les esclaves noirs à s'exprimer librement, découvraient la richesse des musiques et des danses africaines, et sans le dire (ou sans s'en rendre compte) s'inspiraient de ces traditions ancestrales.

Publicité

King Oliver - 1921.
King Oliver - 1921. Library of Congress

C'est ainsi que le jazz néo-orléanais vit le jour dans les années 1910-1920 à la faveur d'un métissage sonore entre l'harmonie européenne classique et les rythmes millénaires de la terre d'Afrique. Quand l'ouragan Katrina fit vaciller la flamme de cette ville fière de son patrimoine cosmopolite, beaucoup s'interrogèrent sur le devenir du jazz à la Nouvelle-Orléans, mais la force expressive de la musique eut raison de la torpeur dans laquelle la population aurait pu se laisser mourir. Petit à petit, les musiciens sont revenus arpenter les rues dévastées, ont à nouveau écumé les scènes des clubs historiques, et la vie a repris au son du swing d'antan.

 

Allen Toussaint.
Allen Toussaint. www.allentoussaint.com

La Nouvelle-Orléans a fait naître des figures majeures dans «L'épopée des Musiques Noires». Évidemment, Louis Armstrong, Sidney Bechet, mais aussi Fats Domino, la famille Marsalis, Dr John, Mahalia Jackson ou encore Lil Wayne. Parmi les nombreuses personnalités qui ont écrit l'histoire de cette cité multiculturelle, il y a Allen Toussaint, pianiste prodigieux, dont la contribution artistique fut constante et essentielle depuis les années 50. À 77 ans, ce brillant instrumentiste est aujourd'hui salué unanimement comme l'un des artisans du son néo-orléanais. Le monde du jazz, du funk, de la soul, et même du rock, reconnaît sa valeur et le poids de son héritage musical.
 

New Orleans Jazz.
New Orleans Jazz. www.nola.com

À l'approche des commémorations du 10ème anniversaire de l'ouragan Katrina, les grands noms de la Nouvelle-Orléans se mobilisent pour faire scintiller le swing de cette ville-monde. En France, le festival « Jazz à Vienne » (Sud-Est de la France) proposera d'ailleurs, en ouverture de sa 35ème édition, un week-end New Orleans en présence d'Allen Toussaint, mais aussi de Dee Dee Bridgewater accompagnée de l'orchestre du trompettiste néo-orléanais Irvin Mayfield. A Marciac, dans le Gers (Sud-Ouest de la France), Nicholas Payton et Wynton Marsalis seront les porte-étendards de la vigueur louisianaise. A Montréal, au Canada, c'est le jeune Christian Scott qui défendra les couleurs de La Nouvelle-Orléans. Et durant tout l'été, New Orleans accueillera des manifestations (concerts, parades, expositions) pour conjurer le sort et célébrer la renaissance de la vie artistique et la ferveur incontestable des musiciens locaux. La fête de la Musique au quotidien !

http://allentoussaint.com/

 

Jazz Festival New Orleans.
Jazz Festival New Orleans. www.nojazzfest.com

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail