Le coq chante

La piste des esclaves à Diosso en République du Congo

Audio 26:30
L’ancien embarcadère des esclaves sur la baie de Loango.
L’ancien embarcadère des esclaves sur la baie de Loango. RFI/Sayouba Traoré
Par : Sayouba Traoré
30 mn

Cette semaine, le Coq Chante vous emmène dans le département du Kouilou à Pointe-Noire, à Diosso et à Loango. Une plongée de l’univers traditionnel Loango. Au menu : du tourisme, mais aussi de l’histoire, de la sociologie et de la culture. Le Royaume de Loango est un État de la côte d’Afrique Centrale, fondé au tournant du XVème siècle et aboli en 1885 par la pénétration coloniale. Sa capitale, Loango, a été éclipsée dès avant guerre par le port en eau profonde et le chemin de fer Congo-océan construits sur le site voisin de Pointe-Noire.

Publicité

Pointe-Noire était alors la capitale de cette colonie française, et c’est tout naturellement que la ville abrite l'ancien siège de l'Assemblée Territoriale du Moyen-Congo. Ensuite, nous visitons le vicariat de Loango, à 25 kilomètres de la ville de Pointe-Noire. L’une des premières églises de l’Afrique équatoriale.

En effet, c’est en 1883 que Monseigneur Carrie crée la mission catholique de Loango. La même année, le royaume de Loango est placé sous protectorat français. La mission de Loango se dispute le titre de plus ancienne mission du Congo, avec celle de Linzolo (au sud de Brazzaville).

Après le vicariat de Loango, la piste des esclaves de la célèbre baie de Loango. Il s’agit d’un ancien embarcadère des esclaves, sur la façade maritime à l’écart des habitations de la cité de Loango. Administrativement, ce site est situé dans la sous-préfecture de Hinda dans le département du Kouilou. De là, ont transité des millions de déportés, comme le témoigne une stèle sommaire fichée dans les broussailles. Reste le traumatisme, comme dans beaucoup d’autres endroits sur le continent africain.

Invité :
Frédéric Pambou, expert en Patrimoine culturel africain, président honoraire du Centre d’Etudes des Civilisations Loango. 

Production : Sayouba Traoré
Réalisation : Ewa Moszynski
Stagiaire : Janice Sanon
.
 

En images

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail