Géopolitique, le débat

Chine/Corée du Sud/Japon: un passé qui ne passe pas

Audio 49:30
Le mémorial de la Paix d'Hiroshima, ou Dôme de Genbaku, fut le seul bâtiment à rester debout près du lieu où explosa la première bombe atomique, le 6 août 1945.
Le mémorial de la Paix d'Hiroshima, ou Dôme de Genbaku, fut le seul bâtiment à rester debout près du lieu où explosa la première bombe atomique, le 6 août 1945. Unesco

Cet été marque le 70ème anniversaire de la fin de la deuxième guerre mondiale avec le largage des bombes atomiques sur Hiroshima et Nagasaki en Août 1945. Alors que les relations entre la Chine et la Corée du Sud sont au beau fixe, Pékin et Séoul entretiennent des rapports tendus avec Tokyo. Entre contentieux sur des îles disputées et interprétation de l'occupation japonaise avant et pendant la Seconde Guerre mondiale... le passé ne passe pas, allant jusqu'à constituer un handicap stratégique pour la politique américaine face à la Chine.

Publicité

Invités :

- Valérie Niquet, maître de recherche. Responsable du Pôle Asie à la Fondation pour la recherche stratégique.
- Céline Pajon, spécialiste du Japon, chercheur à l'IFRI. Co-auteure avec Alice Eckman de « Nationalismes en Chine et au Japon. Implications pour la relation bilatérale », éd. IFRI.
 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail