Invité Afrique

Migrants: «Des visas intelligents faciliteraient les contrôles»

Audio 05:44
François Crépeau, rapporteur spécial des Nations unies sur les droits de l'homme des migrants.
François Crépeau, rapporteur spécial des Nations unies sur les droits de l'homme des migrants. ©REUTERS/Fadi Al-Assaad

Au cours d'un sommet la semaine dernière à Bruxelles, les chefs d'Etat et de gouvernement ont évoqué la question des migrants. Même si le sommet a été en partie occulté par la crise grecque, et alors que la Hongrie ou encore l'Italie se disent débordées par l'afflux de migrants, l'UE a lancé une opération militaire au large de la Libye, visant à s'attaquer aux passeurs. Une stratégie vouée à l'échec pour François Crépeau, rapporteur spécial des Nations unies sur les droits de l'homme des migrants. Ce dernier dénonce le gâchis financier et le blocage essentiellement politique d'un règlement efficace de cette question, et propose quelques pistes concrètes pour éviter les drames. Il répond aux questions de Sébastien Németh.

Publicité

« La destruction envisagée des bateaux des trafiquants est une opération qui fera beaucoup de bruits, beaucoup de fumée, il n y aura presque aucun effet sur les flux migratoires. On ferait beaucoup mieux de travailler sur des visas valable cinq ans. En créant des visas intelligents, vous facilitez son contrôle. »

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail