Accéder au contenu principal
Vous m'en direz des nouvelles !

Jean-Pierre Dutilleux sur la trace des peuples perdus

Audio 49:30
Photo de Jean-Pierre Dutilleux «Sur la trace des peuples perdus», paru aux éditions Hugo Doc.
Photo de Jean-Pierre Dutilleux «Sur la trace des peuples perdus», paru aux éditions Hugo Doc. DR

En 1977, grâce au travail documentaire de Jean-Pierre Dutilleux, le Festival de Cannes et le monde entier découvraient un visage: celui du chef indien Raoni en lutte pour préserver la forêt amazonienne. Deux ans plus tard, le film était sélectionné pour les Oscars, et remportait quatre récompenses au Festival de Gramado, au Brésil. Réalisateur, photographe, écrivain, dans le livre qu’il vient de publier, Jean-Pierre Dutilleux raconte une quarantaine d’histoires qui résument plus de 40 ans d’aventures et d’engagement aux côtés de ces peuples oubliés, pour que ces tribus et leur environnement soient préservés. De la Nouvelle-Guinée à l’Ethiopie, de l’Amazonie au Congo, des Etats-Unis à la Papouasie, Jean-Pierre Dutilleux nous emmène à nouveau « Sur la trace des peuples perdus ». C’est le titre du livre qu’il vient de publier chez HugoDoc.Corine Sombrun est reporter, elle a notamment travaillé pour la BBC World. Elle aussi se passionne pour les mondes autochtones. Elle publie chez Albin Michel « Sauver la planète, le message d’un chef indien d’Amazonie ». Ce chef indien, c’est Almir Naraya-Moga, chef de la tribu des Suruis qu'elle a rencontré.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.