Grand reportage

Le front de Sinjar immobile, les yézidis entre attente et frustration

Audio 19:30
Représentants de la minorité yézidi face au temple de Sharaf al-Din, sur la montagne Sinjar, décembre 2014.
Représentants de la minorité yézidi face au temple de Sharaf al-Din, sur la montagne Sinjar, décembre 2014. REUTERS/Ari Jalal
Par : Angélique Férat
21 mn

Un an après sa prise de contrôle par l’organisation de l’Etat islamique, la ville de Sinjar n’est toujours pas libérée. Les yézidis déplacés attendent toujours, ou ont perdu espoir. Beaucoup rêvent de partir. En août 2014, 400 000 personnes de la région de Ninive ont dû fuir devant l’organisation de l’Etat islamique. 40 000 personnes ont été kidnappées dont une majorité de yézidis. En décembre 2014, une lueur d’espoir : la montagne de Sinjar est reprise par les forces irakiennes.