Invité Afrique soir

Procès Ntaganda: «Les victimes sont laissées à leur triste sort»

Audio 04:43
L'ex-chef de guerre congolais Bosco Ntaganda, en décembre 2009 à Goma.
L'ex-chef de guerre congolais Bosco Ntaganda, en décembre 2009 à Goma. REUTERS/Paul Harera
Par : Christine Muratet
6 mn

Le procès de Bosco Ntaganda, qui devait s'ouvrir ce mardi à La Haye devant la Cour pénale internationale, est finalement reporté au 2 septembre devant cette même CPI. L’information est tombée en fin de semaine dernière, c'est la défense qui en a fait la demande. Sur place en Ituri, dans l'est de la RDC, on attend depuis des années le procès de ce chef de guerre surnommé « Terminator » et soupçonné de crimes de guerre et crimes contre l'humanité. Maître Rose Khissa est avocate et responsable de l'ONG les femmes juristes de l'Ituri.

Publicité

« Ca fait beaucoup de temps que les victimes de ce procès attendent l’ouverture et on va de report en report. C’est une déception et ça fatigue les victimes. Les victimes de ce procès Ntaganda attendent beaucoup, surtout les femmes et les filles qui ont été victimes de viols. »

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail