Nouvelles technologies

Selon Elon Musk, les IA nous condamnent à l’extinction

Audio 02:07
Elon Musk PDG de Tesla Motors et de SpaceX a investi 9 millions d’euros dans des recherches qui permettront de prévenir les dangers que font courir à l, les programmes en intelligence artificielle.
Elon Musk PDG de Tesla Motors et de SpaceX a investi 9 millions d’euros dans des recherches qui permettront de prévenir les dangers que font courir à l, les programmes en intelligence artificielle. REUTERS/Patrick T. Fallon

« La création de machines dotées de conscience sans un contrôle rigoureux, mènerait à court terme l’Humanité à sa perte…» estimaient récemment de nombreux scientifiques et personnalités du monde de la High Tech. Le milliardaire américain Elon Musk, PDG de Tesla Motors et de SpaceX, a investi 9 millions d’euros dans des recherches qui permettront de prévenir les dangers que font courir à la race humaine, les programmes en intelligence artificielle.

Publicité

« I’ll be back », prévenait en 1984 Schwarzy le Terminator dans un film culte de James Cameron. Bien loin des blockbusters hollywoodiens, hantés par l’archétype du robot exterminateur enfoui au plus profond de notre inconscient collectif, nous sommes intimement convaincus qu’un Armageddon déclenché par des machines intelligentes est imminent. Alors que les algorithmes dominent déjà le monde par réseau interposé, les roboticiens sont parvenus à doter leurs engins civils ou militaires d’un embryon d’intelligence. « Une intelligence artificielle qui, hors de contrôle, pourrait mettre fin à l’humanité », alertaient en janvier, 700 scientifiques et personnalités du monde de la high tech, comme Bill Gates ou l'astrophysicien britannique spécialiste des trous noirs, Stephen Hawking. 

Savants et chefs d’entreprises avaient fait part de leur inquiétude dans une lettre ouverte publiée sur le site du Future of Life Institute, un organisme américain qui étudie en détail « les risques potentiels du développement d’une intelligence artificielle de niveau humain ». 

Le multimilliardaire Elon Musk, patron de SpaceX, fournisseur de modules spatiaux et de la firme Tesla Motors qui commercialise des bolides à énergie électrique avait rejointles signataires. Tout en affirmant que les recherches actuelles en intelligence artificielle revenaient à « convoquer Satan », le fortuné entrepreneur vient de financer directement à hauteur de 9 millions d’euros, 37 projets scientifiques censés permettre aux humains de garder le contrôle sur les machines.

Parmi les axes de recherches retenus, la mise au point de robots « éthiques»  à tendance « situationniste » capables de faire le distinguo entre le « bien » et le « mal ». Des machines qui comprendront les attentes de leurs partenaires biologiques tout en sachant expliquer clairement leurs actions. Ces recherches se concentrent également sur des systèmes de veille qui analyseront en temps réel l’impact des programmes d’intelligence artificielle dans le domaine économique, afin de lutter contre le chômage de masse et planétaire qui surviendra fatalement quand les ordinateurs nous auront remplacés au travail. L’avenir de l’homme est donc étroitement lié à celui de la machine. Pour le servir ou l’asservir, voire le remplacer, telle est maintenant la question !

Vous avez des suggestions ? Vous pouvez nous écrire à nouvelles.technologies@rfi.fr

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail