Chronique sciences

La prothèse rétinienne «Iris» (rediffusion)

Audio 02:30
La prochaine étape dans la recherche ophtalmologique : une prothèse sous-rétinienne qui devrait permettre aux malades atteints de dégénérescence de la rétine de reconnaître les visages et de lire.
La prochaine étape dans la recherche ophtalmologique : une prothèse sous-rétinienne qui devrait permettre aux malades atteints de dégénérescence de la rétine de reconnaître les visages et de lire. Getty Images/Patrik Giardino
Par : Anna Piekarec
4 mn

Avec le développement de la chirurgie au laser et l’essor des nouvelles approches thérapeutiques, l’ophtalmologie a fait au cours des dernières années d’énormes progrès.La plus récente, la plus importante et la plus spectaculaire de ces avancées : la prothèse rétinienne permet de restaurer une partie des capacités visuelles chez des personnes aveugles. Elaborée par l’Institut de la vision et plus perfectionnée que l’implant américain Argus II, cette prothèse française appelée IRIS est actuellement testée sur cinq patients. Elle devrait obtenir l’autorisation de mise sur le marché en 2015.