Accéder au contenu principal
Nouvelles technologies

Quand le frigo vole vos données

Audio 02:05
Une série d'attaques informatiques relance le débat sur la sécurité de nos objets connectés.
Une série d'attaques informatiques relance le débat sur la sécurité de nos objets connectés. Pixabay

Des experts en sécurité viennent de démontrer que des pirates, en passant par un réfrigérateur connecté, seraient capables de s’introduire sur les comptes de la messagerie Gmail de Google. Un type d’attaque informatique qui relance le débat sur les failles de sécurité des objets innombrables que nous connectons au web.

Publicité

Désormais, les lave-linge commandent leur stock de lessive en ligne, les voitures tweetent à leur garagiste et toutes sortes de gadgets communicants nous aident à mieux contrôler notre environnement. L’internet des objets n’en fini plus de nous étonner en permettant d’associer des puces électroniques aux choses qui nous entourent. D’ici à 2020, quelque 200 milliards d’objets reliés à un réseau seront utilisés par les internautes sans intervention spécifique de leur part. Un nouvel eldorado économique pour les industriels de la high tech, mais aussi le paradis des pirates qui s’empresseront de piller cette nouvelle informatique qui ne possède pas un véritable système de sécurité.

Les experts tirent la sonnette d’alarme depuis des années, dénonçant le manque de protection des objets reliés en permanence à la Toile. Récemment, des hackers ont réalisé un coup d’éclat en prenant le contrôle de plus de 100 000 gadgets électroniques en les détournant de leur fonction première comme des téléviseurs, des consoles de jeux, des box internet et même un réfrigérateur connecté. Jusqu’à présent, il était inutile de s’inquiéter de ces attaques spectaculaires sur nos grille-pain, lave-linge ou autres joujoux électroniques en ligne, les cybercriminels se contentaient seulement de les dérégler.

Le problème prend aujourd’hui, une toute autre dimension, une équipe de chercheurs vient d’identifier une faille de sécurité plus inquiétante. Elle offre la possibilité à des pirates de s’introduire sur les comptes de la messagerie de Google Gmail, en passant par les cuisines de particuliers où trône le dernier modèle des réfrigérateurs intelligents de la marque Samsung. L’appareil qui gère la fraicheur de nos denrées alimentaires a été conçu pour télécharger l’agenda de notre boite électronique et de l’afficher automatiquement sur son écran intégré.

Une porte d’entrée idéale, estiment les chercheurs, qui permet aux pirates d’accéder facilement à nos courriels et à nos données confidentielles. Qu’on se rassure, jusqu’à présent, aucune intrusion de ce type n’est à déplorer, s’empressent-ils d’ajouter. La firme Samsung promet de corriger cette anomalie, mais le développement exponentiel de l’internet des objets, sans un système de sécurité pensé à l’avance, a de quoi inquiéter et risque de se métamorphoser bien vite en cyber cauchemar pour consommateurs techno-branchés.

Vous avez des questions ou des suggestions, vous pouvez nous écrire à nouvelles.technologies@rfi.fr

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.