Accéder au contenu principal
Grand reportage

Réfugiés afghans d'une errance à l'autre

Audio 19:30
Au Pakistan, des réfugiés afghans dans le camp de Shamshatoo, à 45 kilomètres de Peshawar.
Au Pakistan, des réfugiés afghans dans le camp de Shamshatoo, à 45 kilomètres de Peshawar. AFP/ Aamir QURESHI

D’épisodes guerriers en cycles de violences, les Afghans ont pris la route de l’exil à de multiples reprises depuis quelque 35 ans. De l’invasion russe de 1979 au conflit actuel, en passant par la guerre civile des années 90 puis la domination talibane, les occasions de fuir n’ont pas manqué. En premier lieu chez les voisins iraniens et pakistanais. C’est toujours aujourd’hui le Pakistan qui compte le plus grand nombre de réfugiés afghans sur son sol : l’ONU en recense 1 million et demi tandis que près d’un million d’autres seraient également présents sur ce territoire, mais sans papiers officiels. Depuis le début de l’année pourtant, Islamabad a durci sa politique à leur encontre. Et plusieurs dizaines de milliers ont dû retourner dans leur pays d’origine. Mais une fois de retour, rien n’est simple pour ces hommes et ces femmes souvent éloignés de leurs racines et qui sont accueillis par le chômage et l’insécurité. De quoi pousser de nombreux Afghans sur de nouvelles routes de l’exil.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.