Accéder au contenu principal
La marche du monde

Namibie, premier génocide du vingtième siècle

Audio 45:47
Esther Muijangue et Ida Hoffman.
Esther Muijangue et Ida Hoffman. Cécile Leclerc

Le 10 juillet 2015, l’Allemagne reconnaissait comme « crime de guerre et génocide » les massacres commis par son armée entre 1904 et 1908. Nous partons en Namibie, ancienne colonie allemande, à la rencontre des descendants des Nama et des Héréro, victimes du génocide perpétré par l’empire allemand sur leurs ancêtres.Un reportage de Cécile Leclerc réalisé par Cécile Pompéani.

Publicité

Comme chaque année, à la fin du mois de mars, Ida Hoffman et Esther Muijangue sont venues à Swakopmund, sur les lieux même d’un camp de concentration, pour rendre hommage à leurs ancêtres exterminés en 1904. Au nom de la guerre raciale, 80.000 Herero et 20.000 Nama ont subi la terreur du Général Von Trotha. D’abord parqués dans des réserves, puis assassinés massivement suite à leur insurrection, les Africains ont ensuite été internés en camps de concentration.
L’Allemagne a mis un siècle à reconnaître ce que la justice internationale qualifie de crime de génocide, et bien que le gouvernement allemand ait présenté ses excuses officielles aux descendants des victimes, la question des réparations et de la restitution des crânes nama et héréro est plus que jamais d’actualité.

L'invité : le politologue et historien Joël Kotek.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.