Accéder au contenu principal
Nouvelles technologies

Un abri imprimé en 3D pour les futurs martiens

Audio 02:05
La planète Mars vue de la Lune.
La planète Mars vue de la Lune. Getty Images/Stocktrek Images

Les imprimantes 3D géantes permettent de bâtir des abris, des maisons, des immeubles, facilement, à moindre coût, et pourquoi pas, ailleurs que sur la Terre ! Comme l’a imaginé la société française Fabulous.

Publicité

La Nasa multiplie les appels à projets dans ce sens et l’ESA, l’agence spatiale européenne, mène actuellement une étude de faisabilité pour réaliser une base lunaire. Mais quitte à imprimer en 3D, il faut voir les choses en grand. « La planète Mars, un point c’est tout ! », a estimé la société française Fabulous, une agence de conseil et de maitrise d’œuvre en impression 3D pour les industriels. Son projet se nomme Sféro, qui est l’amalgame des mots sphère, fer et eau.

C’est le nom que les concepteurs ont donné à cet abri pour futurs martiens. Il ressemble à un igloo géant d’une superficie de 80 m² habitable pour 4 personnes. Sur trois étages, avec un escalier en colimaçon qui permet de circuler, la structure est à demi enterrée dans le sol et on y accède par un long couloir, servant de sas. Le niveau supérieur est consacré à l’ingénierie et à la culture des denrées alimentaires, celui du dessous comprend un espace de travail et la salle de bains. Enfin, l’étage du bas renferme des dortoirs.

Fabriquer un Sféro, c’est tout simple ou presque ! Un mât télescopique de huit mètres de haut, s’enfonce profondément dans le sol martien. L’un des deux bras robotisés de l’imprimante, extrait l’oxyde de fer du terrain et creuse dans le permafrost de la planète pour récupérer la glace et la transforme en eau. Ce liquide servira d’isolant entre les parois de la double coque de la structure, et d’écran afin de réduire les effets néfastes des rayonnements cosmiques.

L’autre buse géante de l’imprimante 3D fusionne, à l’aide de laser, les particules fer et les pulvérise pour réaliser couche par couche les fondations et la coque métallique de la bâtisse. « On peut tout construire en 3D, jusqu’aux charnières des placards » affirment les concepteurs de l’abri. Malheureusement, ce concept français de maison martienne ne sera pas retenu par la Nasa « Nous avons passé la première étape de sélection. Mais le concours final n’est ouvert qu’aux citoyens américains » explique l’entreprise Fabulous.

La jeune pousse envisage pourtant de réaliser un prototype de Sféro, plus près de chez nous, afin de démontrer son savoir-faire et prévoit que sa technique de construction permettrait de fabriquer rapidement des abris d’urgence pour les terriens en cas de catastrophe naturelle. Vous avez des questions ou des suggestions, vous pouvez nous écrire à nouvelles.technologies@rfi.fr

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.