Accents d'Europe

Prévenir les inondations, une priorité en Italie

Audio 19:30
Dans une rue de Gênes, le 4 novembre 2011.
Dans une rue de Gênes, le 4 novembre 2011. Reuters/Ansa

L'Italie est familière d'inondations similaires à celles qui viennnent de frapper la Côte d'Azur. L'année dernière, la ville de Gênes a été dévastée par des torrents de boue. 395 mm de pluie étaient tombées en 24h. La Ligurie, La Toscane, la Sardaigne, les Pouilles, la Calabre sont régulièrement victimes d’intempéries d’une violence exceptionnelle. En mars 2015, le gouvernement Renzi a présenté un plan de lutte contre ce «problème hydrogéologique». A Rome, Mathilde Auvillain.

Publicité

Calibrage de maïs dans l'usine Bonduelle de Krasnodar, dans le sud-ouest du pays.
Calibrage de maïs dans l'usine Bonduelle de Krasnodar, dans le sud-ouest du pays. Rfi/Etienne Bouche

Bonduelle a la patate. Alors que le ministre français de l'Agriculture se rend en Russie pour essayer de négocier la levée de l'embargo sanitaire sur le porc et les produits agroalimentaires européens, le groupe français Bonduelle ne connaît pas la crise en Russie. Présent depuis vingt ans dans le pays, Bonduelle y réalise un chiffre d’affaires en constante progression. Reportage d’Etienne Bouche à Krasnodar, non loin de la mer Noire, dans le sud-ouest du pays.

Chronique livres. Walk about italia. Du sud au nord de l’Italie, de Palerme au Lac majeur, Darinka Montico a parcouru plus de 3000 kilomètres, à pied et sans un euro en poche. Avec la mission de « recueillir les rêves » des gens qu’elle rencontre. Cécile Debarge

L'une des photos du «Redhead Project».
L'une des photos du «Redhead Project». Jörg Koster

Redhead pride. Les roux ont-ils une âme ? Sentent-ils mauvais sous la pluie ? Sont-ils moins sensibles à la douleur ? Ce ne sont que quelques-uns des clichés traditionnellement associés aux rouquins, victimes depuis des siècles de moqueries et discriminations. Un millier d’entre eux se rassemble chaque année dans la région de Cork, en Irlande, pour célébrer leur différence avec humour. Sébastien Duval.

Portraits d'Ottomans
. Pas facile d’imaginer Istanbul à la fin de l’empire Ottoman, au début du XXème siècle. Assez peu d’endroits rappellent ce passé, hormis quelques ruelles de l’ancien Péra et de Galata, ainsi que les archives des bibliothèques. D’où l’intérêt d’aller visiter le musée de la Banque ottomane, qui permet de dresser le portrait de quelques représentants du peuple ottoman. Anne Andlauer.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail