Éco d'ici éco d'ailleurs

Matières premières: une chute libre et durable

Audio 49:30
Des investisseurs dans une salle boursière montrant des informations sur les cours des matières premières à Nanjing dans la province du Jiangsu, le 23 octobre 2015.
Des investisseurs dans une salle boursière montrant des informations sur les cours des matières premières à Nanjing dans la province du Jiangsu, le 23 octobre 2015. Reuters

Eco d’ici Eco d’ailleurs fait aujourd’hui le point sur la baisse du cours des matières premières. Le pétrole et le cuivre, le soja et l'or, rares sont les produits de base qui échappent à la baisse des cours. Pendant presque dix ans, chaque jour a amené sa hausse. Et, depuis un peu plus d'un an, les prix s'effondrent. L'origine n'est apparemment pas mystérieuse : c'est la Chine, dont l'appétit se réduit à raison d'une moindre croissance. Mais, quelles conséquences a cette baisse des prix des matières premières pour l'économie mondiale, pour les pays producteurs et consommateurs, pour les entreprises, petites ou grandes qui en font commerce ou négoce, questions posées à l’historien et économiste Philippe Chalmin, auteur du rapport annuel Cyclope ; à l'expert, spécialiste des métaux Didier Julienne ; à la journaliste de RFI Claire Fages.

Publicité

Reportages diffusés au cours de l’émission :

  • La demande chinoise d’acier est en chute libre. Reportage de la correspondante de RFI en Chine. Heike Schmidt à Tangshan, haut-lieu de la production d'acier dans le Heibei, province proche de Pékin.

A1. EDI EDA / enro / Tangshan, capitale de l'acier en crise

  • Au Chili, premier producteur mondial de cuivre, l’économie pâtit de la baisse des cours du métal rouge. Mais, des réserves de précaution ont été faites. Reportage à Santiago de Claire Martin.

B1. EDI EDA / rep / Chili et secteur minier

 

  • Au Rwanda, la baisse des cours mondiaux du pétrole réduit la facture à l’importation et facilite la vie quotidienne des entrepreneurs. Reportage de Stéphanie Aglietti.

 

B2. EDI EDA / rep / Rwanda et pétrole

  • Le géant pétrolier Shell renonce à exploiter un gisement de sables bitumineux dans l'Alberta au Canada, ce qui va lui coûter deux milliards de dollars. Achim Lippold, journaliste au service étranger de RFI, était récemment dans cet Etat de l'Alberta, à Fort McMurray exactement. Il y a rencontré Amadou, un ingénieur mauritanien.

B3. EDI EDA / son / Amadou

  • Aux yeux de Melissa Blake, la maire de Fort McMurray à terme, la baisse des cours sera plutôt positive. Propos recueillis par Achim Lippold.

B4. EDI EDA / son / Pétrole : Melissa Blake (maire de For McMurray)

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail