Priorité santé

Les violences sexuelles

Audio 49:30
Deux jeunes mineures congolaises victimes de viol, accompagnées par leur avocate (C) à l'Hôpital de Panzi Bukayu, Est du Congo en 2009.
Deux jeunes mineures congolaises victimes de viol, accompagnées par leur avocate (C) à l'Hôpital de Panzi Bukayu, Est du Congo en 2009. AFP/Adia Tshipuku

Aujourd’hui se déroule à Conakry en Guinée une manifestation contre les violences sexuelles, après l'agression sexuelle d'une jeune fille filmée et diffusée sur internet, montrant un homme avec à la main un couteau, qui menace une jeune fille nue et la force à avoir des relations sexuelles avec lui.L’OMS estime qu’une femme sur 5 dans le monde a subi des violences sexuelles pendant son enfance. En France, Plus de 250 000 viols sont commis chaque année en France essentiellement par des proches et dans tous les milieux sociaux.Ces violences sexuelles ont un impact majeur sur la santé des victimes à court, moyen et long termes. Des conséquences psychologiques mais aussi physiques : troubles intestinaux, fatigue et douleur chronique, migraines, maladies auto-immunes, problème de thyroïde…Quelle prise en charge pour ces victimes ? Comment les aider à se reconstruire ?   

Publicité

•    Dr Muriel Salmona, psychiatre, présidente de l’Association Mémoire traumatique et Victimologie. Elle a publié «Violences  sexuelles : les 40 questions réponses-incontournables», aux éditions Dunod  
•    Morgane Seliman, auteure du livre « Il m’a volé ma vie » aux éditions XO document.
•    Dr Désiré Alumeti, médecin à l'Hôpital de Panzi, chirurgien pédiatre et médecin légiste au sein du Programme SVS (Survivante de Violences Sexuelles) à l'Hôpital de Panzi de façon spécifique Prise de Enfants Victimes de Violences Sexuelles. Enseignant à la Faculté de Médecine de l'Université Évangélique en Afrique (UEA).

En fin d’émission, nous faisons un point avec l’Association Medjowé Paca-Cameroun qui va fêter ses 10 ans, le 5 novembre 2015, à l’Hôpital de la Timone à Marseille.  Nous en parlons avec le fondateur Dr Joseph Fondop, un neurochirurgien camerounais qui s’est perfectionné à la Timone, et est retourné au Cameroun pour aider les hôpitaux publics en activant son réseau d’experts marseillais, et en collectant du matériel médical réformé.

Retrouvez Le Conseil Santé : Comment accompagner les victimes de violences sexuelles

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail