Accéder au contenu principal
Invité Afrique soir

RCA: le chef de la Minusca «comprend» le constat de Catherine Samba-Panza

Audio 05:38
Patrouille de la Minusca à Bangui, le 14 septembre 2015.
Patrouille de la Minusca à Bangui, le 14 septembre 2015. AFP PHOTO / EDOUARD DROPSY

Cette semaine, la présidente de transition centrafricaine Catherine Samba-Panza a eu des mots très durs à l'encontre de la Minusca, la Mission des Nations unies en RCA, qualifiant ses efforts pour sécuriser Bangui « d'insuffisants ». Les autorités de transition centrafricaines demandent d'ailleurs une plus grande implication des forces de défense et de sécurité (police gendarmerie et armée). Le CNT demande même le réarmement des militaires, les FACA, alors que le pays est sous embargo sur les armes. Parfait Onanga-Anyanga, le patron de la Minusca, est notre invité. Il répond aux questions de Pierre Pinto.

Publicité

« Ce dont la Centrafrique a aujourd'hui besoin au fond, c'est de renforcer les capacités de ses forces de sécurité intérieure. Nous parlons ici de la police et la gendarmerie. »

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.