Accéder au contenu principal
Éco d'ici éco d'ailleurs

Les conséquences économiques et sociales des mutations climatiques

Audio 49:30
Cas de grande sécheresse au Botswana.
Cas de grande sécheresse au Botswana. Getty Images/Edwin Remsberg

Ce numéro d'Eco d'ici Eco d'ailleurs est diffusé à la veille de la réunion baptisée Cop21 qui va réunir les dirigeants du monde entier au Bourget, près de Paris. Pendant dix jours, le monde va donc débattre des moyens de limiter le réchauffement climatique à 2%, et essayer de mobiliser les financements nécessaires pour y parvenir. Le climat, c'est donc une affaire de gros sous, et c'est pour cela naturellement qu'Eco d'ici Eco d'ailleurs s'empare aujourd'hui de ce dossier. Avec beaucoup de questions. D'abord, le réchauffement climatique actuel a-t-il un coût économique ? A-t-il un coût social ? Ensuite, lutter contre le réchauffement climatique, est-ce que cela coûte, ou est-ce que cela rapporte ? Est-ce qu'il y a un nouveau modèle de croissance, ce qu'on appelle «croissance verte», et est-ce que tout le monde, riche ou pauvre, pays développés ou émergents, est logé à la même enseigne ?

Publicité

Questions posées par Jean-Pierre Boris à ses trois invités: 

- Eloi Laurent, économiste à l'OFCE, enseignant à Sciences-Po Paris et à l'Université américaine de Stanford. Eloi Laurent vient de co-signer avec Philippe Pochet aux éditions, un livre intitulé «Pour une transition social-écologique. Quelle solidarité face aux défis environnementaux ?»  C'est aux éditions Les Petits Matins

- Lucas Chancel, économiste, chercheur à l'Ecole d'économie de Paris. Ses thèmes de recherche portent sur les interactions entre inégalités sociales, économiques et environnementales. Lucas Chancel vient de publier avec Thomas Piketty une étude intitulée «Inégalités et CO2 : comment financer l'adaptation de manière équitable ?». C'est édité sous l'égide de l'école d'économie de Paris. Pour plus d'infos : cliquer ici

- Laurent Vigneau, directeur de l'innovation d'Artelia. C'est un bureau d'études implanté aux quatre coins de la planète. Sur son site Internet, Artelia se présente comme très engagée pour le climat.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.