Accéder au contenu principal
La marche du monde

Mobutu 1965 : le coup d’après

Audio 49:30
Joseph-Désiré Mobutu, chef de l’armée congolaise.
Joseph-Désiré Mobutu, chef de l’armée congolaise. AFP
53 mn

Nous sommes le 24 novembre 1965, il est 5h30 du matin sur radio Léopoldville, un sous-lieutenant fait la lecture du texte rédigé par le nouvel homme fort du Congo : Joseph-Désiré Mobutu a pris tous les pouvoirs sans tirer un seul coup de feu.

Publicité

Mobutu prend, une première fois, le pouvoir le 14 septembre 1960 en arrêtant Lumumba, le Premier ministre du Congo est ensuite assassiné par des soldats katangais sur ordre des Belges. 

Mais, Mobutu va rendre le pouvoir aux civils… pour mieux le reprendre le 24 novembre 1965.
Eloquent et élégant, le président Mobutu rassure. Pour les familles congolaises, c'est un véritable soulagement tant les cinq années écoulées depuis l’indépendance ont été synonymes de violences dans tous les domaines. Militaire, politique, économique et social. Le prix du kilo de riz a été multiplié par dix depuis l’indépendance. Il est passé de 9 à 90 francs.
Mobutu supprime les partis politiques et les congolais s’en réjouissent !

Pour revivre et comprendre le coup d’Etat de Mobutu, je vous propose d’entendre nos archives sonores, le témoignage du politologue Anicet Mobe à l’époque lycéen à Kinshasa, et les analyses de notre invité Jean-Pierre Bat, docteur en Histoire, chercheur affilié à l’IMAF, l’Institut des mondes africains.

Anicet Mobe à RFI.
Anicet Mobe à RFI. RFI/Cécile Pompeani

A lire: le dernier ouvrage de Jean-Pierre Bat « La fabrique des barbouzes », histoire des réseaux Foccart en Afrique aux éditions nouveau Monde.

A lire également par Anicet Mobe
* co-auteur de l'ouvrage collectif  «Figures et paradoxes de l'Histoire au Burundi, au Congo et au Ruanda», L'Harmattan, Paris 2002. Intellectuels congolais... à la dérive?
*co-auteur de l'ouvrage collectif « Aspects de la culture à l'époque coloniale en Afrique centrale», L'Harmattan, Paris 2008. Les Intellectualités estudiantines congolaises revisitées: 1954-1965 (pp.115-144).

A voir : «Mobutu, roi du Zaïre», de Thierry Michel en DVD, distribué par Play it again Sam (PIAS).

Merci à Philippe Rouhaud du Labo RFI pour la qualité de la restauration sonore de nos archives et merci à la sonothèque de RFI.

Jean-Pierre Bat, au milieu du fonds Foccart.
Jean-Pierre Bat, au milieu du fonds Foccart. RFI/Laurent Correau

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.