Accéder au contenu principal
7 milliards de voisins

Femmes migrantes: la double peine?

Audio 49:30
Des réfugiés syriens et irakiens arrivent dans un centre d'accueil de Cergy-Pontoise, au nord de Paris, le 9 septembre 2015.
Des réfugiés syriens et irakiens arrivent dans un centre d'accueil de Cergy-Pontoise, au nord de Paris, le 9 septembre 2015. REUTERS/Jacky Naegelen

Somalie, Syrie, Irak: elles quittent un pays en guerre, ou simplement des conditions de vie terribles, les femmes sur la route de l’exil sont beaucoup plus vulnérables que les hommes. Comment protéger les femmes migrantes ? Pourquoi restent-elles souvent dans l'ombre, et doublement victimes ?

Publicité

- Jane Freedman, sociologue, professeur à l’Université Paris VIII qui a mené une enquête, l’été 2015, sur l’île de Kos en Grèce sur les femmes migrantes

- Violaine Husson, chargée des questions femmes migrantes à la CIMADE

- Matalie Coulibaly, jeune femme ivoirienne victime d’un mariage forcé en Côte d’Ivoire qui a fait une demande d’asile auprès de l’OFPRA

- Laurent Duvillier, porte-parole de l’UNICEF Afrique de l’Ouest et Centre Dakar.

Consultez le communiqué de presse de l'UNICEF

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.