La marche du monde

La Tricontinentale à Cuba

Audio 49:30
Régis Debray, à La Havane, en février 1971, juste après sa libération de prison en Bolivie.
Régis Debray, à La Havane, en février 1971, juste après sa libération de prison en Bolivie. AFP/STF

Ils sont venus d’Afrique, mais aussi d’Asie et de toute l’Amérique latine pour participer à la grande fête de la solidarité cubaine. Nous sommes en janvier 1966 et tous les révolutionnaires de la planète sont réunis à La Havane, pour la première Conférence tricontinentale, dont les Vietnamiens, en guerre contre les Américains, sont les héros.Invité personnel de Fidel Castro: l’intellectuel français Régis Debray se raconte en exclusivité dans La marche du monde.(Rediffusion du 11 janvier 2014).

Publicité

La Conférence des trois continents marque l’actualité mondiale de ces années 60, car c’est une épopée « anti-impérialiste » en recherche d’une troisième voix. Imaginée par l’Algérien Ben Bella, le Marocain Ben Barka, et Che Guevara, la conférence se déroulera pourtant sans eux.
Mais, Fidel Castro sort grand vainqueur de l’évènement. Et bien que ralliée à l’Union soviétique, Cuba devient alors le phare des révolutionnaires du Tiers Monde.

La conférence tricontinentale à La Havane, le 19 janvier 1966.
La conférence tricontinentale à La Havane, le 19 janvier 1966. Getty Images/Gamma-Keystone/Keystone-France

Invités :

  • Régis Debray, auteur de Loués soient nos seigneurs, une éducation politique, en livre de poche aux éditions Folio
  • Roger Faligot, pour son livre Tricontinentale, Quand Che Guevara, Ben Barka, Cabral, Castro et Hô Chi Minh préparaient la révolution mondiale, aux éditions La Découverte.

Avec par ordre d’apparition, les voix de :
Fidel Castro, Amilcar Cabral, Che Guevara, Ben Bella, De Gaulle, Amath Dansoko, Nehru, Edgar Faure, Hô Chi Minh, Salvador Allende.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail