Chronique des droits de l'homme

Anthus, une association contre la traite des femmes au Mexique

Audio 03:31
Gabriela Moreno Valle (gauche) et Mariana Wenzel (droite), responsables de l'association ANTHUS qui vient en aide aux victimes de l'Esclavage sexuel à Puebla au Mexique , lauréates du prix des droits de l'homme de la République Française.
Gabriela Moreno Valle (gauche) et Mariana Wenzel (droite), responsables de l'association ANTHUS qui vient en aide aux victimes de l'Esclavage sexuel à Puebla au Mexique , lauréates du prix des droits de l'homme de la République Française. Véronique Gaymard

 Au Mexique, l’association Anthus vient en aide aux jeunes de la région de Puebla au sud-est de la capitale, souvent victimes des réseaux de traite et d’esclavage sexuel qui sévissent entre les Etats de Puebla et de Tlaxcala. Il s’agit surtout d’informer les jeunes sur les dangers du recrutement forcé par internet, alors que les réseaux de prostitution pullulent dans cette zone surnommée la « capitale du sexe ». L’association Anthus, qui a ouvert un refuge pour les victimes de la traite à Puebla, a été récompensée en décembre avec quatre autres organisations par le prix des droits de l’Homme de la République française.