Accéder au contenu principal
Grand reportage

Le stress post-traumatique chez les enfants en RCA

Audio 19:30
Enfants réfugiés près de l'église Saint-Sauveur de Bangui, en Centrafrique, le 25 novembre 2015.
Enfants réfugiés près de l'église Saint-Sauveur de Bangui, en Centrafrique, le 25 novembre 2015. REUTERS/Siegfried Modola
Par : Matéo Guidoux
21 mn

En Centrafrique, la guerre -et la crise qui en découle- dure depuis plus de deux ans. La situation se normalise peu à peu, le pays vient d’organiser le premier tour desélections présidentielles. Mais, la guerre a eu un impact sur toutes les populations qui ont vu des scènes atroces, certains ont même participé aux lynchages, aux massacres de fin 2013 jusqu’à la mi 2014. Victimes collatérales de ces évènements : les enfants.Orphelins, séparés de leurs familles, obligés de vivre dans des camps de déplacés ou bien recrutés dans les rangs des groupes armés. Aujourd’hui encore, les séquelles de ces traumatismes perdurent, et la Centrafrique est incapable de prendre en charge cesenfants... ni les adultes d’ailleurs, traumatisés. Mais aussi par manque de moyens financiers, par manque de personnel formé, et surtout par déni des populations qui ne reconnaissent pas ces souffrances.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.