Accéder au contenu principal
Vous m'en direz des nouvelles !

Gérard Fromanger, l'alphabet des couleurs

Audio 49:30
Gérard Fromanger. En Chine, à Hu-Xian, de la série « Le désir est partout », août 1974. Centre Pompidou, mnam-cci/Dist. RMN-GP, P. Migeat.
Gérard Fromanger. En Chine, à Hu-Xian, de la série « Le désir est partout », août 1974. Centre Pompidou, mnam-cci/Dist. RMN-GP, P. Migeat. © Gérard Fromanger

« J’ai très vite choisi comme alphabet le spectre des couleurs », explique Gérard Fromanger. Lorsqu'on évoque le nom de ce peintre français originaire des Yvelines, c’est son Rouge qui vient à l’esprit, et que l’on associe aussitôt à Mai 68. Puis, nous arrivent ces silhouettes, souvent rouges, mais parfois multicolores, ces scènes de rue devant une vitrine. Puis, s’incrustent ces grandes toiles sur lesquelles des lignes semblent s’animer pour créer des visages. Ceux de ses amis Prévert, Foucault ou Deleuze. Cette peinture ouverte sur le monde et l’histoire, on peut la découvrir ou la redécouvrir en ce moment à Paris. L’exposition Gérard Fromanger est à visiter jusqu’au 16 mai 2016, au Centre Georges Pompidou à Paris.Serge July est journaliste, fondateur du quotidien Libération. Il est aussi licencié en histoire de l’art, et un ami proche de Gérard Fromanger. Il réalise avec Daniel Ablin et Folamour Productions, un film en lien avec l’exposition du Centre Georges Pompidou. Un documentaire intitulé « En suivant la piste Fromanger », édité en DVD par les Editions Montparnasse.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.