Débat du jour

Kamel Daoud, islamophobe ou victime de la bien-pensance?

Audio 19:30
Kamel Daoud, l'auteur de «Meursault, contre-enquête», publié aux éditions Actes Sud.
Kamel Daoud, l'auteur de «Meursault, contre-enquête», publié aux éditions Actes Sud. DR

C’est une prise de position qui entraîne de nouveaux commentaires chaque jour. Ces dernières semaines, l’écrivain et journaliste algérien Kamel Daoud a publié, dans la presse, deux tribunes portant sur les agressions de plusieurs dizaines de femmes la nuit du 31 décembre 2015 à Cologne (Allemagne), dont les auteurs présumés seraient des migrants. Kamel Daoud évoque « la misère sexuelle dans le monde arabo-musulman, le rapport malade à la femme, au corps et au désir ». Suite à cela, un collectif d’intellectuels a répondu, accusant Daoud de « recycler les clichés orientalistes les plus éculés ». D’où notre question : faut-il crier à l’islamophobie après la prise de position de Kamel Daoud, ou bien qualifier ceux qui le critiquent, de «bien pensant» ? C’est le débat du jour. 

Publicité

Avec :

- Gilles Kepel, spécialiste de l’islam et du monde arabe contemporain,professeur à Sciences Po

- Sonia Dayan-Herzbrun
, sociologue à Paris VII Diderot, spécialiste des questions politiques et féministes du monde arabe et musulman, signataire de la Tribune « Kamel Daoud recycle les clichés orientalistes les plus éculés ».


Rejoignez Le débat du jour sur Facebook et participez au débat en posant votre question dans les commentaires : la plus pertinente sera posée à nos invités en direct.

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail