Décryptage

Crise migratoire : le SOS de la Grèce

Audio 19:30
Le Premier ministre grec, Alexis Tsipras, accueille le président du Conseil européen, Donald Tusk, à Athènes, le 3 mars 2016.
Le Premier ministre grec, Alexis Tsipras, accueille le président du Conseil européen, Donald Tusk, à Athènes, le 3 mars 2016. REUTERS/Alkis Konstantinidis

Le 1er mars 2016, la Grèce adressait un plan «d'urgence» à l'Union européenne, estimant à 480 millions d'euros ses besoins financiers, dans le dossier de la gestion lourde de l'accueil des réfugiés sur son territoire. Riposte ou pas, mais Bruxelles, dès le lendemain, annonçait débloquer la somme de 700 millions d'euros pour répondre à la crise migratoire. Une somme à répartir entre les différents Etats membres en première ligne, face à l'afflux de migrants. Quelle «enveloppe» touchera précisément la Grèce ? Cela sera-t-il suffisant pour gérer les 20 000 migrants présents sur le sol hellène ? Pour en parler ce soir, Vincent Souriau reçoit Antoine Pécoud, professeur de Sociologie à l’Université Paris 13, de 2003 à 2012, il a travaillé au sein du Programme consacré à la migration internationale au sein de l’UNESCO, spécialiste des migrations internationales.