Nouvelles technologies

Des cellules photovoltaïques ultra-minces

Audio 02:07
Un panneau photovoltaïque.
Un panneau photovoltaïque. Getty Images/Buena Vista Images

Des chercheurs américains ont développé un prototype de cellule photovoltaïque souple, ultra-mince, légère et performante, pour que nos dispositifs mobiles et habits informatisés bénéficient enfin de l’énergie gratuite du soleil.

Publicité

Les panneaux photovoltaïques affichent un rendement médiocre. Un kilo de cellules solaires transformant la lumière en électricité, génère en moyenne environ 15 watts de courant. Ces faibles performances contraignent les fabricants à produire des panneaux lourds et encombrants. Les chercheurs américains de l’école d’ingénierie du MIT viennent d’expérimenter une autre approche, en faisant subir une cure d’amaigrissement drastique aux dispositifs photovoltaïques. Leurs prototypes de cellules sont souples, ultra-minces, légères et pourraient théoriquement produire 400 fois plus d'électricité à poids équivalent, que celles utilisées actuellement. Le secret de cette prouesse technologique réside dans la façon de les fabriquer.

Le secret de fabrication

Par rapport aux processus classiques, la partie électronique de la cellule, sa couche protectrice et son support que l’on appelle dans ce cas un substrat, sont réalisés en même temps et en une seule étape, dans une chambre à vide. Les chercheurs ont employé un polymère flexible qui ressemble à du film alimentaire, mais en dix fois plus minces pour le substrat, ainsi que pour le revêtement protecteur de leur cellule. Pour faire la démonstration de l’extrême légèreté de leur prototype, les scientifiques ont déposé leur cellule solaire à la surface d’une bulle de savon sans la faire éclater, « si vous soufflez un peu trop fort, vous risquez de la faire s'envoler » préviennent-ils.

Une révolution peu onéreuse

Cette expérimentation n’est pour l’instant qu’une preuve de concept, aucun usage commercial n’est encore prévu, mais ce procédé de fabrication original d’une électronique solaire ultrafine, résistante, flexible et quasi invisible serait facile à mettre en œuvre et peu onéreux, selon les chercheurs. Ces cellules permettraient d’alimenter en énergie nos textiles intelligents, de soulager les batteries de nos appareils nomades, de délivrer sans surpoids, aux satellites, aux véhicules spatiaux, aux futurs aéronefs ou aux voitures à propulsion électrique, une source de courant à gogo. Cette véritable révolution dans le domaine des panneaux photovoltaïques nous ferait enfin bénéficier, sans surchauffer la planète, de l’énergie gratuite et éternelle, que nous offre, depuis la nuit de temps, l’astre solaire.

Vous avez des questions ou des suggestions, vous pouvez nous écrire à nouvelles.technologies@rfi.fr

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail