Accéder au contenu principal
Carrefour de l'Europe

L’Europe se noie dans son lait

Audio 49:30
Une exploitation laitière.
Une exploitation laitière. © Charlotte Stiévenard
Par : Daniel Desesquelle
53 mn

A force de produire plus, l’agriculture européenne a fini par produire trop. Trop de lait, trop de porc, et bientôt trop de céréales. Mais, tous les pays ne sont pas placés à la même enseigne. Ainsi, on n’entend guère les paysans allemands se plaindre quand les éleveurs français crient misère. L’Europe qui consacre près de 40% de son budget à la PAC, la politique agricole commune, est accusée de tous les maux. Il faut dire que l’on est passé, en quelques années, d’un système de prix garantis à un système libéral, où les prix sont fixés par le marché mondial. On a rarement vu un agriculteur ne pas se plaindre, mais en France, ceux qui s’en sortent ont, soit atteint une taille critique, soit développé une niche comme l’agriculture bio. La France, premier pays agricole d’Europe, mais troisième exportateur de produits alimentaires, après l’Allemagne et les Pays-Bas, aurait-elle fait les mauvais choix ? Où va l'agriculture européenne ?

Publicité

Emission réalisée au Salon de l’Agriculture sur le stand du CIRAD. 

Avec :

- Angélique Delahaye, agricultrice et eurodéputée LR/PPE.
Son site : ici  

- Hervé Guyomard, directeur scientifique de l’INRA.
Le site de l’INRA : ici 

- Juergen Ohlhoff, ingénieur agronome, premier conseiller en Agriculture et Alimentation à l’ambassade d’Allemagne en France. 



- Gilles Luneau, journaliste, écrivain. Rédacteur en chef de Global Magazine. Co-auteur avec José Bové de : « L’alimentation en otage » chez Autrement

 

 


Et le regard de Virginie Lepetit de Courrier International  

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.