Accents d'Europe

Les droits des femmes en Europe

Audio 19:30
AFP/ADEM ALTAN

Accents d’Europe entièrement consacré, aujourd’hui, en ce 8 mars, aux droits des femmes.Et on commence avec une approche très quotidienne de cette vaste question. Etre libre, c’est tout simplement, être libre aussi de marcher dans la rue, sans être importunée ou agressée. Au Portugal, une loi votée pendanté l'été 2015 garantit ce droit à la tranquillité. La loi Piropo, comme on l’appelle dans le pays, en référence aux « piropos », les blagues qu’on lance dans la rue, a fait l’objet d’un vaste débat. Désormais, toute agression verbale à connotation sexuelle est punie par la loi. Une victoire pour les femmes, dans un pays considéré comme machiste. Reportage, à Lisbonne, dans la rue forcément, signé Marie-Line Darcy.

Publicité

Les Européennes rejoignent les Européens
Et l’égalité hommes-femmes, c’est bien sûr la parité en matière de représentation dans le monde économique et politique, la parité en matière de droits et de salaires.
Pour faire un vaste panorama de la question, on retrouve Daniel Vigneron du site myeurop.info.

Marche à Varsovie pour la défense du droit à l'avortement, en mars 2016.
Marche à Varsovie pour la défense du droit à l'avortement, en mars 2016. RFI/Maya Szymanowska

Le faible droit à l’IVG en Pologne
Et comment parler des femmes, sans parler de leur droit à choisir une grossesse ou pas? Sur ce point, c’est l’inquiétude en Pologne, depuis l’arrivée au pouvoir du parti ultraconservateur Droit et justice. Comme tous les ans, depuis 17 ans, depuis que la police a fait une descente dans un cabinet de gynécologie pratiquant l’avortement, une marche était organisée ce week-end à Varsovie. Des femmes venues défendre le droit à l’avortement qui reste très limité dans le pays. A Varsovie, Maya Szymanowska.

Et le droit au pantalon ?
Ça peut paraître fou de se poser la question du port du pantalon en 2016, en Europe de l’Ouest. C’est pourtant le cas en Irlande, où le règlement des écoles, administrées à 90 % par l’Eglise Catholique, impose très souvent le port de la jupe dans l’uniforme scolaire. Sans dérogation possible. Une jeune élève s’en est émue. Elle a lancé une pétition sur le sujet qui a trouvé un véritable écho.
A Dublin, Sébastien Duval.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail