Invité international

Tunisie: «les jihadistes veulent un pôle régional subsaharien et maghrébin»

Audio 07:05
Les forces spéciales tunisiennes déployées devant l'hôpital de Ben Guerdane au lendemain d'une attaque jihadiste de grande ampleur, le 8 mars 2016.
Les forces spéciales tunisiennes déployées devant l'hôpital de Ben Guerdane au lendemain d'une attaque jihadiste de grande ampleur, le 8 mars 2016. FATHI NASRI / AFP

Le 7 mars en Tunisie, une cinquantaine de jihadistes ont attaqué à l'aube une caserne de l'armée, un poste de police et un bâtiment de la garde nationale à Ben Guerdane, tout près de la Libye. Les assaillants ont été repoussés par les forces de sécurité tunisiennes, mais le bilan est lourd : 36 extrémistes, 12 membres des forces de l'ordre et sept civils tués. Au lendemain de ces attaques nous recevons Beligh Nabli, enseignant-chercheur en droit public et directeur de recherche à l'Institut de Relations Internationales et Stratégiques (IRIS). Il revient pour RFI sur cet assaut.