Reportage international

Irak: la menace de la rupture du barrage sur le Tigre

Audio 02:31
Le barrage de Mossoul sur les bords du fleuve Tigre, le 29 février 2016.
Le barrage de Mossoul sur les bords du fleuve Tigre, le 29 février 2016. AFP/Safin Hamed

L’Irak, dont une partie du territoire est contrôlée par l’organisation Etat islamique, est en proie à un autre danger : la rupture de son barrage sur le Tigre. Cela pourrait créer une vague de 200 mètres de hauteur qui inonderait jusqu’à la capitale, Bagdad. Le printemps débute en Irak et avec lui la fonte des neiges qui augmente le niveau d’eau. Le barrage est construit sur un sol poreux. Les bases de l’édifice sont donc de plus en plus instables et l’une des vannes d’évacuation du trop-plein d’eau est cassée. Devant l’urgence de la situation le gouvernement irakien a signé un contrat avec une compagnie de scientifiques italiens afin de trouver une solution pérenne au problème. La semaine dernière, l’ambassade américaine a recommandé l’évacuation des populations directement concernées. De nombreux villages en aval sont encore habités.