Accéder au contenu principal
Littérature sans frontières

Max Porter, écrivain britannique

Audio 19:30
Max Porter.
Max Porter.

Max Porter est éditeur pour la maison d’édition britannique Granta. Il vit à Londres avec sa femme et leurs trois enfants. La douleur porte un costume de plumes est son premier livre. Il est traduit aux éditions du Seuil par Charles Recoursé.Il s'agit d'une fable étonnante à la fois tragique et baroque qui met en scène un corbeau, un vrai, qui s’invite dans le foyer d’un jeune veuf avec deux petits garçons, et entre l’oiseau et les humains, s’instaure une relation des plus inattendues. A la croisée de Ted Hugues, Emily Dickinson, voire Agota Kristof, le livre est une vraie surprise littéraire de la part de ce jeune auteur de 34 ans.

Publicité

«Une mère meurt. Elle laisse derrière elle deux petits garçons et leur père terrassés par le chagrin. Un soir, on frappe à la porte de leur appartement londonien. Surgit alors un étrange personnage : un corbeau, doué non seulement de parole mais d’une verve enfiévrée, d’un aplomb surprenant et d’un sens de l’humour ravageur. Qu’il soit chimère ou bien réel, cet oiseau de malheur s’est donné une mission auprès des trois âmes en péril. Il sera leur confident, baby-sitter, analyste, compagnon de jeu et d’écriture, l’ange gardien et le pitre de service   et il les accompagnera jusqu’à ce que la blessure de la perte, à défaut de se refermer, guérisse assez pour que la soif de vivre reprenne le dessus.

Bouleversante, hilarante, audacieuse et unique, cette fable moderne est un bijou littéraire qui nous rappelle ceci : ce sont les pouvoirs de l’imaginaire et la force des mots qui nous tiennent en vie.» (Présentation de l'éditeur)

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.