7 milliards de voisins

Mobilisation des jeunes: instrumentalisation politique ou ras-le-bol général?

Audio 49:30
Les représentants de l'Union nationale française des étudiants de France (UNEF) rencontre Myriam El Khomri (ministre du Travail), Manuel Valls (Premier ministre) et Emmanuel Macron (ministre de l'Economie) à l’Elysée, à Paris, le 11 mars 2016.
Les représentants de l'Union nationale française des étudiants de France (UNEF) rencontre Myriam El Khomri (ministre du Travail), Manuel Valls (Premier ministre) et Emmanuel Macron (ministre de l'Economie) à l’Elysée, à Paris, le 11 mars 2016. AFP/THOMAS SAMSON

Selon un sondage pour le Parisien, près de 78% des 18-34 ans seraient contre la loi El Khomri. On se souvient que le CPE avait, il y a dix ans, mobilisé les jeunes jusqu’à enterrer le projet. Les projets de lois sur l’emploi servent-ils l’intérêt des jeunes ou ces derniers sont-ils trop réticents au changement ?

Publicité

- William Martinet, président de l’UNEF (Union Nationale des Etudiants de France) 

- Delphine Granier, analyste pour le think tank apolitique libéral «Génération Libre»

- Ahmed Akaaboun, entrepreneur, fondateur de Greenface, société innovante dans la construction et rénovation écologique

- Zoïa Guschlbauer, présidente de la FIDL (Fédération indépendante et démocratique lycéenne).

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail