Chronique des médias

L'oiseau bleu a dix ans

Audio 02:16
Twitter fêtera ses 10 ans lundi 21 mars 2016.
Twitter fêtera ses 10 ans lundi 21 mars 2016. REUTERS/Dado Ruvic

Nous parlons avec Amaury de Rochegonde de Twitter qui fêtera lundi 21 mars 2016, son dixième anniversaire.

Publicité

Jack Dorsey, le fondateur de Twitter devrait faire des annonces lundi, pour fêter ce dixième anniversaire. Ira-t-il jusqu'à annoncer la fin des messages en 140 caractères ? C'est possible sachant que le réseau social était réputé travailler ce trimestre sur une fonctionnalité qui permettrait de mettre fin à la limitation des messages. L'idée est de garder le tweet de 140 caractères, mais de laisser la possibilité, quand on clique dessus, de faire apparaître un texte plus long pouvant aller jusqu'à 10 000 caractères. Un système qui n'est finalement pas très éloigné du lien d'aujourd'hui quand on clique sur un article, mais avec cette grande différence, on resterait dans l'environnement de Twitter, un peu à la façon de Facebook avec ses Instants articles.

La problématique de Twitter est connue : c'est à la fois un réseau social qui fait fureur chez les personnes influentes, les journalistes, les artistes, les politiques, les sportifs... Et c'est en même temps un réseau qui intimide un peu le grand public, ce qui expliquerait qu'il compte cinq fois moins d'aficionados que Facebook, à savoir 320 millions d'utilisateurs actifs. D'où la volonté de renforcer la vidéo, avec Vine et Périscope. D'où surtout le retour aux commandes, huit ans après son éviction, de Jack Dorsey qui vient de changer une bonne partie de l'équipe dirigeante. Son entreprise, qui n'a jamais gagné d'argent et stagne en nombre d'utilisateurs, a perdu plus de 500 millions de dollars l'année dernière pour près de 2 milliards de recettes.

Pas de quoi s'inquiéter me direz-vous. Eh bien, un peu quand même, car Twitter, qui n'a pas d'équivalent pour transmettre de l'information instantanée, est victime d'une mauvaise humeur. Et si ce réseau ne parvenait pas à trouver son modèle économique ? Et s'il n'était pas indispensable ? Et s'il disparaissait ? En janvier, le New Yorker a par exemple titré « la fin de Twitter ». Ce qui a permis à chacun d'exprimer son rapport quasi organique avec le réseau à l'oiseau bleu. Il est pourtant un phénomène aux Etats-Unis qui remet Twitter sur le devant de la scène. C'est l'usage qu'en font les candidats aux primaires et notamment Donald Trump, qui est pris d'une véritable twitto-mania. Cela lui permet de se passer des médias et d'invectiver ses adversaires tout en ayant l'assurance de faire le débat. Gilles Boyer, conseiller d'Alain Juppé, observe qu'aujourd'hui « une campagne électorale ne se gagne pas sur Twitter, mais elle ne peut pas se gagner sans Twitter ». Un peu triste quand même de se dire que l'oiseau bleu devra à Trump d'avoir pris un nouvel envol...

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail