Revue de presse française

A la Une : Cruyff, l'envol du Hollandais volant

Audio 06:13
AFP

Publicité

Et la presse rend ce matin un vibrant et unanime hommage au « numéro 14 » de légende qui, à l’âge de 68 ans, vient de perdre son ultime partie, celle, serrée, qu’il a livrée contre le cancer. Car ce footballeur néerlandais de légende était l’un des meilleurs de toute l’histoire du jeu-roi. « Il était le jeu », lance L’Equipe, c’était un « génie total ».

Pour vous donner un ordre d’idée de l’admiration vouée par le quotidien sportif français, juste un nombre : non pas quatorze, mais dix-sept ! Dix-sept, c’est le nombre de pages que L’Equipe consacre à Johan Cruyff ce matin, avec, notamment, l’avis admiratif de Michel Platini, orfèvre en la matière, qui estime que Cruyff était rien moins que le « meilleur joueur de l’histoire du football ».

Et dans le reste de la presse française, c’est tout comme... Johan Cruyff est une superstar. A la Une de Libération, le capitaine « légendaire » du club Ajax d’Amsterdam, chantre du « football total », les yeux fixés sur le ballon et les cheveux au vent, propulse la balle de volée en sustentation devant un but dont on devine les filets qui doivent encore en trembler.

Et le Journal déplore « l’éclipse totale » de ce « génie », qui a d’autant plus « marqué l’histoire du sport » qu’il est le « seul » joueur de football à avoir accompli « ce qui ressemble à une œuvre ». Carrément !

A la Une du Parisien, mains sur les hanches, brassard de capitaine au bras, Johan Cruyff mouille son maillot orange frappé du lion du blason de la dynastie Orange-Nassau. C’est une « légende du foot (qui) s’est envolée », battue par « plus fort que lui, le cancer », déplore ce quotidien, dans les colonnes duquel l’ancienne gloire du football français Just Fontaine se souvient du temps où il fut le « coach » de Johan Cruyff au Paris Saint-Germain (c’était en 1975).« Avec Cruyff, dit-il à ce quotidien, la consigne sur le terrain était simple : " Fais ce que tu veux ! " Car les génies, on ne les cadenasse pas », explique Just Fontaine.

Voilà ! Alors on pourrait continuer encore longtemps sur ce registre. Avec, par exemple, Le Figaro, qui qualifie ce « géant » de « danseur en crampons ». Ou encore avec L’Humanité, qui salue la première « rock-star du football » qu’était Johan Cruyff, un « révolutionnaire du football », énonce le quotidien communiste, ce qui, dans son vocabulaire, correspond probablement à la plus haute distinction que L’Huma pouvait lui décerner, non ?

Sassou : chronique d’une victoire annoncée

Au Congo, le président sortant Denis Sassou-Nguesso a été réélu pour un nouveau quinquennat. Et la presse française qui commente cette réélection est loin de s’en satisfaire. Car, c’est vrai que certains quotidiens français, comme Le Figaro ou La Croix par exemple, n’évoquent même pas cette élection ce matin. Deux autres en revanche, Libération et Le Monde, en déplorent les résultats officiels.

« Et après ? », se demande ainsi Libération. « Va-t-on se contenter d’appeler " au calme " si l’opposition refuse ce qu’elle considère comme un " hold-up " électoral ? (…) Dans cette Afrique francophone en ébullition, d’un pays à l’autre, ce sont pourtant les mêmes périls qui guettent. »

Libé, ici, évoque « une jeunesse frustrée du blocage politique et sociétal (qui) n’aura d’autre solution que l’immigration clandestine ou la radicalisation et le rejet d’un Occident trop complaisant ». Voilà pourquoi ce quotidien met en garde la France contre ce qu’il appelle les « graines empoisonnées qu’on laisse semer impunément dans ce Sud si proche, qui saura un jour prochain nous demander des comptes ».

Quand au journal Le Monde, s’il admet que cette « victoire » est « sans appel », il estime que le « succès » de Denis Sassou-Nguesso aura bien du mal à recevoir un « quelconque vernis démocratique ». Car comment, en effet, « juger une élection " transparente ", quand les résultats sont annoncés au milieu de la nuit, dans un pays où l'ensemble des communications sont coupées depuis la veille du scrutin de dimanche ? », se demande le quotidien du soir.

« Comment la considérer comme " équitable ", quand les moyens de l'Etat sont à la disposition d'un candidat, tandis que les opposants sont contraints au bricolage ? (...) La réélection de Denis Sassou-Nguesso ne fait pas avancer la démocratie au Congo-Brazzaville », se récrie donc Le Monde, dont l’envoyé spécial au Congo a été agressé à Brazzaville.

Sarko : même pas mal…

En France, Nicolas Sarkozy réagit à la décision de la Cour de cassation qui a validé cette semaine les écoutes téléphoniques dans l’affaire dite « Paul Bismuth ». L’ancien président français reste imperturbable. Interrogé par La Croix sur l’éventualité de son retrait dans la primaire à droite, préalable à l’élection présidentielle de 2017, Nicolas Sarkozy prédit qu’il « en sera pour ce dossier comme pour les autres. Je suis serein parce que je sais que je n’ai rien à me reprocher, déclare-t-il au quotidien catholique, tout le monde le sait, et je suis déterminé », ajoute l’ancien chef de l’Etat.

Chômage : engrais de la violence

Et puis la presse française commente aussi les derniers chiffres du chômage en France, qui sont catastrophiques. 38 400 chômeurs de plus en février… Voilà qui « douche les espoirs de Hollande », soulignent en Une Les Echos.

Pour le quotidien L’Opinion, la France, qui continue à s’enfoncer dans le « sous-emploi », est le seul pays de son importance à creuser encore ses statistiques. Mais elle « persiste à rejeter les solutions les plus communément admises partout ailleurs pour relancer la création d’emploi ».

Mais ce qui est aussi à souligner, c’est que ce quotidien fait le lien avec le terrorisme car le chômage est le « terreau de la violence », énonce-t-il. « Comment nier que la déstructuration sociale qui naît du chômage endémique puisse alimenter le déclassement et la haine de ces hommes et ces femmes qui se vivent comme des " zéros " et à qui des prophètes fous promettent de devenir des " héros " ? », demande L’Opinion, qui qualifie de « faute grave » le fait de ne pas « se donner tous les moyens de le stériliser ».

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail