Accéder au contenu principal
Invité Afrique soir

Madagascar/1947: «les militaires utilisent une violence ostentatoire»

Audio 06:12
Monument commémoratif de l'insurrection de 1947 à Madagascar.
Monument commémoratif de l'insurrection de 1947 à Madagascar. Robin Taylor from Bamako, Mali/cc-by-2.0

A Madagascar, la grande île a été avant l'indépendance en 1960, le théâtre de l'une des pires répressions de la colonisation qui a fait plusieurs dizaines de milliers de morts. L'armée française comme en Algérie à Setif, deux ans plus tôt, se montre impitoyable face aux revendications d'indépendance. On en parle avec Solofo Randrianja, historien, enseignant à l'Institut d'études politiques de Madagascar et à l'université de Tamatave.

Publicité

« Cet après-midi-là,  des groupes d’insurgés venant de l’Est vont attaquer de manière concertée plusieurs points de l’île (...). A partir de là, l’insurrection va s’étendre sur toute la région de la côte Est et essayer de gagner le reste de l’île. »

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.