Accéder au contenu principal
7 milliards de voisins

Insertion professionnelle des jeunes au Maroc

Audio 49:30
Sidi Moumen.
Sidi Moumen. Charles-Henry Frizon pour Fondation BNP Paribas

Publicité

- Alice Tawil, responsable du programme au Maroc à Solidarité Laïque

- Rachid Ait Benaim, membre du Comité d’Administration de l'ONG Réseau Marocain de Concertation et de Jeunesse REMAJEC, et président de l’association Amuddu Chantiers Sans Frontières.

Et un reportage d'Alice Milot à Sidi Moumen, une des plus grandes banlieues de Casablanca, capitale économique du Maroc.
Avec ses 45 km2 et ses 460 000 habitants, c’est une véritable ville dans la ville. Sidi Moumen est aussi tristement célèbre pour avoir vu naître et grandir les kamikazes des attentats du 16 mai 2003, qui ont provoqué la mort d’une quarantaine de personnes dans 5 lieux symboliques de Casablanca.

Mais depuis, l’ancien bidonville a bien changé. Il abrite actuellement le Centre des Etoiles de Sidi Moumen, créé par la Fondation Ali Zaoua, qui propose des activités artistiques et culturelles aux jeunes du quartier.
Depuis 2015, le centre des Etoiles est parrainé par la fondation BNP Paribas qui finance « Dream up », un programme de solidarité internationale qui existe dans 26 pays à travers le monde.
Le Franco-Algérien Abou Lagraa, chorégraphe et directeur artistique de la Compagnie La Baraka, est l’ambassadeur de Dream up. A ce titre, il est venu animer, pendant une semaine, un atelier de danse auprès d’une vingtaine de jeunes de Sidi Moumen.

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.