Accéder au contenu principal
Nouvelles technologies

Projet Starshot, prochain arrêt? Les étoiles!

Audio 02:09
Le milliardaire russe Yuri Milner et l'astrophysicien américain Stephen Hawking lors de la présentation du projet Starshot, à New-York, le 12 avril 2016.
Le milliardaire russe Yuri Milner et l'astrophysicien américain Stephen Hawking lors de la présentation du projet Starshot, à New-York, le 12 avril 2016. Bryan Bedder / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

« La Terre est le berceau de l'humanité, mais on ne passe pas sa vie entière dans un berceau » écrivait le père de l'astronautique moderne Constantin Tsiolkovski en 1911. Un message repris aujourd’hui par l’astrophysicien Stephen Hawking et le milliardaire russe Youri Milner, en dévoilant leur projet Starshot qui permettrait de voyager jusqu’aux étoiles d’Alpha du Centaure d’ici 20 ans !

Publicité

 

Vous pouvez déjà oublier la Lune, Mars et les visites à coup de sondes spatiales des comètes ou des mondes gelés de Pluton et de Charon. Ces exploits scientifiques sont certes remarquables, malheureusement les engins qui les accomplissent déambulent à la vitesse d’un escargot qui se serait lancé à la poursuite d’une feuille de salade cosmique !

Et à ce rythme, la simple exploration de notre système solaire risque de prendre… une éternité. Toutefois, cette extrême lenteur qui caractérise les explorateurs mécatronique de l’espace est facile à comprendre. Nous n’avons pas encore développé des technologies permettant d’aller plus vite ! Dans ces conditions, naviguer un jour vers les étoiles restera pour longtemps un rêve confiné dans des ouvrages de science-fiction.

Mais pas du tout ! C’est ce que viennent d’annoncer en chœur le milliardaire techno-entrepreneur humaniste et philanthrope russe Youri Milner et l’astrophysicien Stephen Hawking. Leur conférence diffusée sur internet et organisée le jour du 55e anniversaire du premier vol spatial habité, que Youri Gagarine a accompli le 12 avril 1961, a fait sensation.

Leur projet Starshot, qui est stupéfiant, consiste à lancer vers les étoiles une flottille de nano-voiles photoniques, c’est à dire poussées par la lumière, une armada qui sera catapultée dans l’espace depuis la Terre par un réseau d’antennes émettant des ondes laser surpuissantes.  Destination le système d'Alpha du Centaure, qui forme le groupe des 3 étoiles les plus proches de notre Soleil, situé à plus 40 milliards de kilomètres, soit environ 4 années-lumière.

Les sondes appelées des « nanocraft », en raison de leur poids ne dépassant pas quelques grammes, bondiront vers nos proches voisines à une vitesse incroyable : 20% de celle de la lumière, atteignant ainsi les 60 000 km/seconde.

Les voiles de ces vaisseaux interstellaires pas plus grands que des timbres-poste, serviront à la fois de propulseurs et d'antennes relais pour transmettre en direction de la Terre, des images et des données que les « nanocraft » auront collectésune fois arrivés à bon port. Temps estimé de ce voyage interstellaire ? 20 ans !Auxquels il faudra rajouter 4 années supplémentaires afin de recevoir les premières informations en différé du système d'Alpha du Centaure.

Toutefois, ce nouveau bond de titan pour l’humanité ne serait programmé que dans une vingtaine d’années, afin de mettre au point toutes les technologies dont les ingénieurs du projet Starshot ont besoin. Deux décennies à se morfondre avant de pourvoir s’écrier comme le capitaine Kirk de la série télévisée Star Trek, « pleine puissance monsieur Sulu » pour franchir enfin les frontières de l'infini, explorer de nouveaux mondes et au mépris du danger, d’avancer vers l'inconnu... Et qui sait ! Avec un peu de chance de croiser en chemin, monsieur Spock ou d’autres extraterrestres.

Vous avez des questions ou des suggestions, vous pouvez nous écrire à nouvelles.technologies@rfi.fr

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.