Accéder au contenu principal
Reportage Afrique

Grand Reportage: L'affaire Bouaké (1)

Audio 02:13
Un soldat français devant l'un des deux Sukhoi-25 ayant servi au bombardement du camp de Bouaké le 4 novembre 2004.
Un soldat français devant l'un des deux Sukhoi-25 ayant servi au bombardement du camp de Bouaké le 4 novembre 2004. AFP/Pascal Guyot

Le 6 novembre 2004, l’armée ivoirienne bombardait le camp français de Bouaké en Côte d’Ivoire. Neuf soldats français et un Américain étaient tués. La justice française travaille depuis 11 ans sur cette affaire aux nombreuses zones d'ombres. Le 6 novembre 2004, l’armée ivoirienne bombarde un camp français tuant neuf soldats français et un Américain. En février 2016, la juge d'instruction a rendu les conclusions de son enquête : elle reproche aux autorités françaises d’avoir tout fait pour qu’il ne soit pas possible d’arrêter les pilotes des avions, c'est-à-dire les auteurs du bombardement sur le camp français. Comment est-elle arrivée à cette conclusion ? Premier volet de ce reportage sur le bombardement de Bouaké, signé Anthony Lattier, avec le concours de Frédéric Garat en Côte d’Ivoire (le 2e est diffusé mardi 3 mai).

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.