L'Épopée des musiques noires

Sous les Pommiers, l'âme noire...

Audio 26:30

Depuis 35 ans, la ville de Coutances en Normandie fait résonner la richesse des cultures mondiales, et notamment la ferveur des musiques afro-planétaires, dans le Nord-Ouest de la France et au-delà... Ce printemps, quelques grandes figures de la diaspora noire ont à nouveau rythmé le retour du soleil, et réchauffé les cœurs après une longue et sombre pause hivernale. Du 30 avril au 07 mai 2016, le festival « Jazz sous les Pommiers » s'est donc offert le luxe d'inviter des instrumentistes de haute volée. Et chaque fois, l'Afrique scintillait de 1000 feux dans les mots et les notes de tous ces artistes aguerris.

Publicité

Tigana Santana.
Tigana Santana. © www.abaju.com

Comment ne pas s'extasier devant la complicité du duo Eric Bibb-Habib Koite ? Ces deux lumineux ménestrels sont désormais des frères spirituels et les porte-voix d'une unité africaine retrouvée. Mais, que dire alors du guitariste brésilien Tigana Santana ? Ce formidable enchanteur originaire de Salvador de Bahia invoque ses racines ancestrales sur la terre rouge du Mali, en compagnie du célèbre Moriba Koïta. L'Afrique, cœur battant d'un patrimoine universel, a illuminé la poésie blues du chanteur camerounais Blick Bassy et la légèreté jazz du pianiste congolais Ray Lema. Qu'ils s'appellent Charles Lloyd ou Archie Shepp, qu'ils soient fougueux ou aériens, l'âme noire des géants de notre temps a porté le message de paix et de tolérance tout au long d'une semaine de communion musicale intense et vibrante.

Irvin Mayfield
Irvin Mayfield © Skip Bolen

Certains appellent cela le blues, mais pour tous les amateurs de sonorités chaleureuses, la présence de Taj Mahal ou de Dee Dee Bridgewater sur une scène européenne est juste un cadeau du ciel, surtout lorsque ces étoiles noires éclatantes parviennent à transmettre la force expressive de traditions séculaires. La jeune génération a aujourd'hui pleinement conscience de l'enjeu et de la responsabilité qui lui incombent. Irvin Mayfield et Christian Scott, tous deux natifs de La Nouvelle-Orleans, savent pertinemment que leur virtuosité entretient la flamme vitale du swing. Leur crédibilité au fil des années préservera un héritage massif qui a longtemps nourri l'inspiration de leurs aînés.

David Sanborn
David Sanborn © www.davidsanborn.com

David Sanborn, fringant saxophoniste de renommée internationale, est sûrement le meilleur exemple de cette appropriation naturelle de la sève afro-jazz. A 70 ans, ce vaillant interprète du métissage musical continue de chercher la tonalité parfaite dans les profondeurs de la Soul-Music originelle. En compagnie de son camarade Marcus Miller, il bouscule et redessine les contours de son œuvre en jouant avec les intonations, les accents, les échos d'une histoire qui n'est pas la sienne mais qu'il épouse avec goût et subtilité.

C'est cet exploit que le festival « Jazz sous les Pommiers » parvient à réaliser chaque année depuis 1982 sans fanfaronnade ni triomphalisme, juste soutenu par une envie féroce de partager un enthousiasme et une passion réelle pour « L'épopée des Musiques Noires ».

Jason Moran & Charles Lloyd
Jason Moran & Charles Lloyd © Jorg Koopmann

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail