Accéder au contenu principal
Afrique économie

Boko Haram, l'insécurité et les conséquences économiques

Audio 02:17
Vue aérienne de Ngouboua après le passage des éléments de Boko Haram, en février 2015.
Vue aérienne de Ngouboua après le passage des éléments de Boko Haram, en février 2015. RFI

Le 24 décembre 2015, le président du Nigeria Muhammadu Buhari annonçait le « KO technique » de Boko Haram. Depuis six mois, le groupe armé islamiste perd du terrain et pourtant sa puissance de nuisance est toujours forte. Historiquement régions de commerce, les zones frontalières entre le Nigeria, le Niger, le Tchad et le Cameroun, sont économiquement asphyxiées par l'insécurité. Les routes sont régulièrement attaquées, les couloirs de transhumance bloqués et les champs désertés par les populations qui fuient les attaques du groupe armé.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.