Chronique des matières premières

La demande mondiale d'or reprend des couleurs

Audio 01:32
La mine d'or à ciel ouvert d'Obuasi, au Ghana.
La mine d'or à ciel ouvert d'Obuasi, au Ghana. Getty Images/Max Milligan

La demande mondiale d'or a connu une croissance à deux chiffres au premier trimestre 2016. Une hausse qui s’explique par l'intérêt accru des investisseurs financiers pour le métal jaune dans un contexte d'incertitude économique mondiale.

Publicité

L’or semble avoir retrouvé l’intérêt des investisseurs en tant que valeur refuge. La demande mondiale a progressé de 21 % lors des trois premiers mois de cette année. C’est une des plus importantes hausses de l’histoire du marché du métal jaune. Par conséquent, son cours a gagné 17 % sur la même période.

Cette soif de l’or s’explique par les inquiétudes des investisseurs sur la fragilité de l’économie mondiale et les turbulences du paysage financier. Dans son dernier rapport, le Fonds monétaire international a une fois de plus revu à la baisse ses prévisions de croissance. Le taux de croissance mondiale sera à peine supérieur à 3 % cette année et l’an prochain. Quant aux emprunts d'État des pays développés, leurs taux vont rester durablement très bas. Un tiers de la dette de ces pays affiche même des taux négatifs.

L'or, générateur de revenus fixes

En achetant des obligations souveraines, les investisseurs ne gagnent donc pas, mais perdent de l’argent. À cela s’ajoute la chute des cours des matières premières… Tous ces éléments renforcent l’intérêt des investisseurs pour l’or qui a le mérite de générer un revenu fixe. En plus, la politique monétaire expansionniste conduite par la Banque centrale européenne ne fait que diminuer la confiance des investisseurs dans l’argent papier en faveur du métal jaune.

Mais en dehors du secteur de l'investissement, l'intérêt pour le métal précieux a souffert au premier trimestre dans le domaine de la joaillerie. Les achats de bijoux en or ont baissé de 19 % sur les trois premiers mois de l’année. La faute à l’Inde, premier consommateur mondial de bijoux et à la Chine. La hausse du prix de l’or sur la période et les grèves des bijoutiers indiens pour cause de nouvelles taxes gouvernementales expliquent ce recul.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail