7 milliards de voisins

Comment se sauver de l’open space?

Audio 49:30
En France, les bureaux individuels résistent encore avec un tiers des actifs qui y travaillent alors qu'en Angleterre, 3 salariés sur 4 travaillent dans un open space.
En France, les bureaux individuels résistent encore avec un tiers des actifs qui y travaillent alors qu'en Angleterre, 3 salariés sur 4 travaillent dans un open space. Westend61/Getty Images

Pourquoi l’open space est-il la bête noire des salariés ? Peut-on imaginer des open spaces conviviaux pour travailler en toute sérénité ?

Publicité

- Jérôme Malet, fondateur de la Société Quadrilatère.

- Elisabeth Pelegrin-Genel, architecte, auteur de « Comment (se) sauver de l’Open Space ? », aux éditions Parallèles.

Et le reportage d’Alice Milot chez Evanéos. Une start-up, née en 2009, qui compte aujourd’hui 90 salariés de 12 nationalités différentes.
Son cœur de métier : le voyage. Evanéos met directement en relation les voyageurs avec les agences locales pour que chacun puisse construire son voyage sur mesure !
En mars 2016, Evaneos a été classée 14ème au palmarès « Great Place to Work 2016 » des sociétés de moins de 500 salariés. Un label qui récompense les entreprises où il fait bon travailler !
Alice Milot s’est rendue dans leurs très beaux locaux de 600 m2 qui se situent dans un typique appartement parisien du 9ème arrondissement.
Elle y a rencontré Eric La Bonnardière, cofondateur de l’entreprise et Julie Sourdois, office manager.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail