Reportage international

Birmanie: des femmes gardiennes de leur village abandonné dans l'État Shan

Audio 02:18
Des personnes déplacées qui ont fui les combats entre les troupes gouvernementales  et des groupes armées ethniques. Photo : 17 novembre 2015.
Des personnes déplacées qui ont fui les combats entre les troupes gouvernementales et des groupes armées ethniques. Photo : 17 novembre 2015. ©AFP/Ye Aung THU

10 000 déplacés depuis le cessez-le-feu d’octobre : des villages incendiés et abandonnés. L’Etat Shan, dans le nord-est de la Birmanie, est secoué par de violents affrontements ethniques. Des conflits qui opposent l’armée birmane à au moins trois groupes rebelles armés. Ces rebelles réclament davantage de droits pour leurs ethnies. Le cessez-le-feu d’octobre dernier a donc échoué et certains groupes rebelles s’affrontent entre eux, depuis peu. Les civils souffrent à Ngot Ngao, un village perché dans les montagnes Shan à 40 km de la Chine. Et ce sont les personnes âgées, des femmes de l’ethnie Palaung, qui gardent leur bourg pour le protéger.