Débat du jour

L’Afrique doit-elle juger ses criminels sur son sol ?

Audio 19:30
Au premier jour de son procès, l'ancien président tchadien Hissène Habré a crié sa colère vis-à-vis du tribunal, et a dû être maîtrisé par les forces de l'ordre.
Au premier jour de son procès, l'ancien président tchadien Hissène Habré a crié sa colère vis-à-vis du tribunal, et a dû être maîtrisé par les forces de l'ordre. AFP/SEYLLOU

Gros plan dans le débat de ce soir sur le procès d'Hissène Habré. L’ancien président tchadien a été condamné à la prison à vie pour crimes contre l'humanité par les chambres spéciales africaines de Dakar, une juridiction ad-hoc créée en vertu d'un accord entre le Sénégal et l'Union africaine. C'est la première fois au monde qu’un ancien chef d’Etat est traduit dans un pays qui n’est pas le sien pour violations présumées des droits de l’homme au titre de la compétence universelle.Le procès Habré est-il un exemple à suivre?L’Afrique doit-elle juger ses criminels sur son sol ?C’est le débat de ce soir.

Publicité

Pour en débattre :

- Clémence Bectare, avocate à la FIDH

- Mamadou Ismaïla Konaté, avocat malien, a été l’avocat d’Hissène Habré en 2005 et 2006.

Rejoignez Le débat du jour sur
Facebook et participez au débat en posant votre question dans les commentaires : la plus pertinente sera posée à nos invités en direct.

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail