Grand reportage

Huile de palme en Indonésie: faux procès, vraies préoccupations

Audio 19:30
Une plantation d'huile de palme à Jambi en Indonésie.
Une plantation d'huile de palme à Jambi en Indonésie. © Cifor

En mars 2016, l’Assemblée française a voté une taxe additionnelle sur l’huile de palme. Issue du palmier à huile qui pousse dans les pays tropicaux, l’huile de palme se retrouve principalement sur le marché européen dans des préparations alimentaires industrielles, ou dans certains cosmétiques. Fin 2012, un amendement - rapidement surnommé Nutella, et qui n’a finalement pas été adopté - prévoyait déjà de taxer davantage les produits contenant de l’huile de palme. A l’époque, des raisons de santé publique avaient été évoquées. Cette fois-ci, la taxe votée a été justifiée par des préoccupations environnementales concernant les conditions de production de cette huile. Alors, que reproche-ton exactement à l’huile de palme ? Pourquoi une telle insistance à la taxer ?... L’Indonésie est aujourd’hui le premier producteur mondial d’huile de palme. Avec son voisin malaisien, ils se partagent 90% de la production de cette huile à l’image controversée. Notre correspondant à Jakarta a rencontré des acteurs de la filière, des scientifiques et des représentants d’ONG pour interroger les idées reçues.